La fabrication des pièces:

Les pièces sont fabriquées à partir de grès chamottés. Grès pour modelage, estampage ou de coulage suivant la technique de mise en forme employée.  Le modelage et l’estampage  permettent d’atteindre toutes sortes de formes. Chaque pièce prend une forme unique. Le coulage quant à lui permet d’atteindre des formes répétitives. En fonction du modèle demandé une de ces technique sera choisie.  

La technique du raku-yaki

La première cuisson

Cuisson dite “dégourdi “ se fait à différentes températures, généralement entre 900° et 1050°. cette cuisson est irréversible. Elle doit être lente jusqu’à 500° environ. Plusieurs paliers sont nécessaires pour assurer une évacuation complète de l’eau emprisonnée dans les molécules d’argile. A 573° l’inversion du quartz se produit, une température homogène des pièces est nécessaire pour passer cette étape de dilatation sans casse. Au delà, la montée en température peut se faire plus rapidement. Le refroidissement doit lui aussi être lent.

L’émaillage

L’émaillage peut se faire avec plusieurs techniques. Au pinceau, par trempage, au pistolet ... La technique employée dépend du décor attendu. Le raku donnera de toute façon à chaque pièce un caractère unique  même si la technique d’émaillage reste la même.  
Mentions légales Accueil La technique Les classiques Les pièces spécifiques Contact A propos
A   equilaterres
Créations pièces raku
A

La cuisson raku

Cette cuisson est réalisée dans un four à gaz. La température à atteindre dépend du type d’émail utilisé, généralement aux alentours de 950°. Les pièces chaudes sont alors défournées, le choc thermique ainsi provoqué créera  l’effet fissuré de l’émail. Les pièces sont ensuite recouvertes de matière combustible. Cette phase provoquée d’oxydoréduction charger en carbone les parties non émaillées ou les fissures de la glaçure.  Ne reste plus qu’à nettoyer pour voir apparaitre l’effet final.
La technique